Année 2500 || Copenhague || Maître/Esclave
 

 :: GESTION :: Administration :: Contexte Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

~ La Milice

avatar
Messages : 135
Jeu 3 Mai - 15:54

La Milice



Informations Générales

La Milice, parallèle aux armées de Terre, de l’Air et la Marine, a main mise sur l’ensemble des problématiques inhérentes à la sécurité intérieure de la Fédération Économique et Politique Scandinave. Ses décisions émanent directement de son siège, basé à Copenhague, la Milice étend son pouvoir sur chacun des états membres de la FEPS. Les décisions sont soumises à l’Assemblée et aux émissaires membres par le Général de la Milice.

À l’échelle du Danemark et de Copenhague, la Chambre des Ministres vote les budgets et les effectifs. Elle peut également appuyer les demandes de mutations entre différents états. Le même mode de fonctionnement est applicable aux autres pays du FEPS.

Structure organisationnelle

Dirigeant suprême
|
Général de la Milice (FEPS) - Wolfgang J. Von Hertling
|
Capitaine - Oslo, Stockholm, Helsinki
|
Commandant - Engel F. Schwarzen
|
Colonel de brigade
|
Lieutenant
|
Sergent
|
Officier

Description des grades

Le Général de la Milice : Le Général de la Milice est présent lors des réunions de l’Assemblée du FEPS mais n’y siège pas. Il porte à la connaissance des émissaires les prérogatives inhérentes à la sécurité intérieure du territoire. En contact avec le Général de l’Armée, il travaille de concert avec les Émissaires afin de décider les grandes lignes directrices de la milice.

Le Général est nommé par l’Assemblée à la mort de son prédécesseur ou désigné par ce dernier, il remplit également le rôle de capitaine à Copenhague.

Depuis la pandémie Nécrosis et le soulèvement vampirique, le FEPS n’a connu que deux généraux. Le poste est depuis deux ans occupé par Wolfgang J. Von Hertling. Son prédécesseur, Jürgen Ludvig Von Holstein, a été abattu en 497 ap. RV par un groupuscule désormais poursuivi sans relâche.

Les Capitaines : responsables de la milice à l’échelle de leur territoire national, s’il arrive qu’ils se déplacent au sein de ce dernier les capitaines sont en règle générale mobilisés au sein des capitales du FEPS. Il leur incombe de faire appliquer au mieux les politiques énoncées par le Général et prises avec l’Assemblée. Des réunions sont régulièrement organisés entre les capitaines et le Général, il arrive également que ce dernier se déplace à l’étranger pour s’assurer du bon fonctionnement de la milice.

Les Commandants : bras droit du capitaine, le commandant l’épaule dans son travail et le représente en son absence. En contact direct avec les colonels de brigade le commandant est un élément polyvalent, choisi par son capitaine selon ses préférences. Son rôle peut se cantonner à des tâches administratives ou devenir une véritable extension de son capitaine.

Les Colonels de brigade : outre son quartier général, situé dans la plupart des cas au cœur de la ville, la milice possède également différentes antennes plus ou moins excentrées. On en recense plusieurs dizaines à l’échelle de tout le pays. Une mégapole en recense jusqu’à quatre comme c’est le cas de Copenhague et on trouve des brigades de moindre importance dans la plupart des villes qui ont été aménagées pour les vampires. Elles se partagent le budget en fonction du niveau de vie de ses citoyens et de leur nombre. Le Colonel de brigade assure le bon fonctionnement de sa brigade et la sécurité de son territoire.

Les Lieutenants : plus souvent sur le terrain que leurs n+1 les colonels, ils sont responsables d’une dizaine à une trentaine d’hommes qu’ils accompagnent au quotidien et dont ils planifient l’emploi du temps et les missions. Un lieutenant est responsable de ses hommes, c’est pourquoi il est rigoureusement choisi en fonction de ses aptitudes et de son mental.

Les sergents : le grade de sergent, accessible après cinquante ans de service, offre un meilleur salaire et ouvre de nouvelles perspectives. Il arrive rarement qu’un officier soit promu lieutenant sans passer par cette étape intermédiaire.

Les officiers : la majorité des rangs miliciens sont composés de simples officiers, formés selon un protocole rigoureux ils sont astreints à un entraînement quotidien et assurent la sécurité du territoire depuis le terrain.

PS: pour incarner un milicien gradé merci de contacter directement Wolfgang, soit par message privé soit via Discord.

Formation et montée en grade

Servir le FEPS en tant que milicien n’est pas à la portée de n’importe qui. Plus qu’une vocation, les miliciens font de leur travail un véritable devoir qui rythme chaque seconde de leur vie, dédiée à l’ordre et à la protection de la fédération. Intégrer l’une de ses divisions n’est possible que de trois façons.

1 - Intégrer la RMS

La première et voie royale consiste à passer avec brio les difficiles épreuves d’entrée de la RMS : The Royal Military School, responsable de la formation des miliciens depuis le Renversement. La RMS ne forme pas uniquement des recrues destinées à la fédération de Copenhague, seuls les meilleurs éléments peuvent y prétendre, les autres trouvent aisément des places dans le secteur de la sécurité, au sein de la fédération ou à l’étranger. Au terme de trois années d’étude les militaires de la RMS ayant obtenu plus de 80% de réussite peuvent postuler directement au sein des différents services de la milice. Les autres devront subir une nouvelle batterie de tests. Leur demande d’affectation sont également examinée en priorité. La plupart des hauts gradés de la milice et des différentes armées du FEPS sont issus de la RMS.

2 - Réussir les tests d’entrée

Il est également possible de devenir milicien en prétendant à ses tests d’entrée, organisés chaque année, sous couvert d’avoir suivi une formation militaire et de justifier d’au moins trois ans d’expérience (quinze ans en tant qu’humain). Les affectations se font ensuite en fonction des besoins et seuls les trois meilleurs peuvent espérer être affectés où ils le souhaitent.

3 - Par mutation

Les miliciens de pays ou fédérations alliées peuvent être mutés au sein du FEPS sur lettre de recommandation ou demande directement adressée à son capitaine.

The Royal Military School - RMS

L’école Militaire de Copenhague organise tous les trois ans deux sessions de recrutement, une d’hiver et une d’été qui se chevauchent et s’étendent sur toute une année. Des centaines de candidats sont mis à l’épreuve. Les instructeurs testent leurs aptitudes physiques, mentales et leur niveau général. Un candidat recalé à la première session est libre de se présenter à la suivante. De nombreuses écoles préparatoires (et onéreuses) présentent à chaque cycle un certain nombre de vampires, une pratique si répandue que les candidats libres sont devenus de plus en plus rares au fil des années.

Les candidats qui réussissent les épreuves physiques sont évalués à l’écrit puis à l’oral avant d’être soumis à de véritables tests psychologiques.

À chaque période entre dix et trente recrues sont admises dans les classes de la RMS. En 498 ap. RV, année de la nomination du Général Von Hertling, la session d’hiver n’a admis aucun candidat faute de résultat satisfaisant.

Les Départements Miliciens

La milice au sein du FEPS est divisée selon cinq départements majeurs qui regroupent ses principaux domaines d’action. Parmis eux, le département de lutte contre la criminalité, aussi appelé la CRIM, est considéré comme étant le plus prestigieux et n’y sont admis que les meilleurs éléments. Le fonctionnement interne et l’organisation des différents départements sont classés secret défense et il est strictement interdit aux miliciens de laisser filtrer des informations à ce sujet aussi bien que concernant les opérations sur lesquels ils sont mobilisés.

Lutte contre la criminalité - CRIM

Ce prestigieux département comprend l’élite de la milice, divisée en deux sous-section d’égale importance.

Infractions Vampiriques & Criminalité - IVC

Brigade d’intervention et d’enquête, mobilisée lorsque des immortels bafouent la loi et commettent des crimes modérés à graves. Lourdement armés, les membres de cette section sont régulièrement envoyés sur le terrain. Certains de ses membres peuvent être également déployés sur des missions d’infiltration sous couverture.

Antiterrorisme Immortel & Mortel -  AIM

Spécialisée dans le terrorisme la sous-section AIM travaille de concert avec l’ISS, les miliciens qui y travaillent ont suivi une formation spéciale et peuvent aussi être amenés à officier sous couverture.

Information, Sécurité et Surveillance - ISS

L’ISS est une section d’information principalement chargée de surveiller les citoyens du FEPS et de constituer de solides dossiers sur la plupart des habitants. Les données privées n’existent pas pour l’ISS et en association avec les télécoms les technologies du numériques il leur est possible de retracer tout et n’importe quoi.

Ce département à la pointe de la technologie comporte également un bureau spécialisé dans la cybersécurité.

Cybersécurité & Cybersurveillance

Temple de l’informatique et des nouvelles technologies il est chargé de démanteler les réseaux criminels et de protéger celui de la milice à travers la fédération. C’est le seul département milicien où des criminels auraient été engagés - enfin c’est ce qu’on raconte. Pour cette raison il est parfois moqué par les autres départements.

Maintien de l’Ordre - MO

Les miliciens qui officient en tant que patrouilleurs se doivent de toujours être irréprochables puisqu’ils sont directement visibles dans les boulevards et les avenues. Qu’il s’agisse d’un stationnement gênant, de tapage diurne ou d’une prise d’otage, ils sont les premiers sur les lieux. Ils alertent ensuite les départements concernés.

Leur rôle leur impose d’avoir davantage le sens du contact que d’autres miliciens.

Ils sont généralement chargés d'appréhender et d'enfermer les Vampires Chaotiques (rendus incontrôlables à cause de la soif). Les VCs sont plus souvent appelés "Soiffards" par les miliciens.

Unité de Traque & Régulation - UTR ou “Raptor”

Cette section n’existe que pour une chose : rattraper les mortels libres ou évadés. Réputée pour sa brutalité cette dernière a valu à ses officiers le doux patronyme de “Raptors”. Au fil des années l'appellation est passée dans le jargon et la plupart des miliciens nomment le département ainsi.

Les raptors peuvent également être mobilisés lorsqu'un vampire chaotique est en fuite et que la section MO ne parvient pas à s'en débarrasser.

Division GRES - Gestion des Ressources, Évaluation et stratégies

Chargée de la gestion du matériel (vivant et non vivant), de l’élaboration des stratégies et de l’évaluation des miliciens, cette division un peu particulière officie essentiellement au sein des différents quartiers généraux. Elle s’assure du bon fonctionnement de toutes les ressources mises à disposition de la milice et est également chargée de leur entretien. Hétéroclite dans sa composition la division GRES emploie des médecins, des prothésistes, des mécaniciens et un certain nombre de formateurs, tous ont suivi un entraînement militaire rigoureux qui leur confère, comme à leurs collègues, le statut d’officiers.

Tous les miliciens doivent se rendre régulièrement au GRES pour faire vérifier leur matériel et y transcrire l’inventaire précis de leur équipement. Les employés de la milice sont aussi libres de s’y entraîner et de bénéficier des conseils avisés de leurs collègues.

Pôle Administratif - PA

Standardistes, hommes d’entretien, documentalistes et autres employés divers relèvent du PA. Ces hommes ont reçu une formation militaire d’au moins un an mais n’ont pas tous le statut de militaires. Ils sont toutefois encouragés à suivre les formations de la RMS et peuvent, au termes de plusieurs années faire valider un certain nombre d’équivalences qui offrent de nouvelles opportunités et des avantages.

Le PA comprend notamment un service communication dédié à la communication interne et corporate de la milice, il assure en priorité les relais avec la presse et gère les situations de crise. Un standard, accessible au 17 à tous les citoyens, ce dernier retranscrit tous les appels et prend également note des entrées et sorties des lieux. Le service des archives dont la tâche est d’indexer, dupliquer et sauvegarder sur divers serveurs toutes les informations de la milice.

Équipements


Les miliciens au sein d’un même département disposent tous du même arsenal parmi lequel il leur est libre de faire leur choix et de s’armer dépendamment de leurs préférences et de leurs capacités.

Chaque milicien issu de la CRIM, l’ISS, le MO, UTR ou le GRES est armé d’une arme blanche plaquée argent, de deux armes de poing, une à balles simples et l’autre à balles ionisées à l’argent, ainsi que d’une matraque. Tous sont équipés de radios et de bracelets/montres connectés au réseau milicien.

Un milicien est libre de remplacer le matériel fournis par l’équipement de son choix pourvu que tout changement soit signalé au GRES pour permettre l’identification des armes et leur entretien.

Chaque milicien est équipé d’un nanoimplant situé à la base du crâne. Cet implant comporte un certain nombre d’information dont le numéro de matricule, le nom complet, la section d’appartenance, les coordonnées et les passes pour accéder à différents lieux. Il permet également de suivre les signes vitaux et l’activité du Virus Vampire. Une fonction GPS est activée en permanence lors du service des miliciens et peut-être désactivé en dehors de ces horaires. L’implant peut être utilisé comme signal de détresse par télékinésie, l’affolement des signaux vitaux déclenchent également la balise de détresse.

Cas particuliers - Les mortels et la milice

Seuls les vampires formés et admis au sein de la milice sont considérés comme des militaires, peuvent être appelés “miliciens” et bénéficier de l’implant correspondant. Toutefois, quelques mortels sont amenés à y officier. Ils sont soit la propriété de la milice, comme les hybrides utilisés pour la traque ou le combat, dressés pour des tâches précises et délicates, les miliciens tirent partie de leur capacité pour faciliter leurs opérations, soit la propriété d’un milicien en particulier. Il arrive régulièrement qu’un officier ou un lieutenant fasse l’acquisition d’un tel hybride, pourvu qu’il ait, au préalable, décroché le permis adéquat.

Sous certaines conditions, il est permis aux miliciens gradés (lieutenants et colonels de brigade) de se faire accompagner et aider de leur esclave personnel. Ce dernier doit avoir passé des tests et suivi une formation correspondante à son niveau d’utilisation. Une demande écrite doit également être transmise au capitaine. Le mortel sera répertorié dans les fichiers de la milice et pucé en conséquence.

Informations Diverses

Les miliciens sont payés par échelon selon leur ancienneté, leur grade et leur section d’appartenance, ils disposent d’un jour de congé par semaine et sont de garde à tour de rôle (pour la section MO). Ils ont droit à des congés payés et à des avantages comme l’accès à des logements réservés et à des voitures de fonction.

L’accès aux brigades et au QG est systématiquement contrôlé et se fait grâce aux implants ou à des badges visiteurs.

Les visiteurs ne sont admis qu’après autorisation écrite du colonel de brigade, du commandant ou du capitaine.

Les animaux ne sont pas autorisés dans l’enceinte des bâtiments.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stella Cinis :: GESTION :: Administration :: Contexte-
Sauter vers: